Accueil > Horreur, Thriller > Psychose

Psychose

Psychose

Noël c’est cette semaine, c’est la même semaine il y a plus de 50 ans en 1959 que l’une des scènes les plus culte du cinéma vu le jour.
« Durant la journée, j’étais dans l’angoisse d’être poignardée à mort, et le soir j’emballais les cadeaux de Noël pour les enfant » déclara l’actrice Janet Leigh. Actrice principale de la première partie du film car comme tout le monde doit le savoir. L’image du film est son meurtre…
L’histoire raconte celle de Marion Crane qui pour fuir avec son amoureux loin de tout ennuis (et de la femme de ce dernier) décide de voler 40 000$ voler a un client de son patron, banquier.
Après de longues heures de route et de tension elle décide de se poser dans un Motel perdu…
Elle rencontre Norman Bates, le gérant du motel qui habite avec sa mère dans un grand manoir effrayant situé en haut de la colline qui surveille le motel.
La mère étant très jalouse et possessif décide de tuer la malheureuse pseudo hors-la-loi Marion.
Scène culte de la douche bien évidemment. Pour ceux qui pensait pouvoir se rincer l’œil et bien c’est raté !
Hitchcock signe ici un chef-d’œuvre de maitrise avec une mise en scène somptueuse et intemporel.

Psychose

Norman Bates est l’un des personnage les plus effrayant du cinéma au coté de grand noms tels que Freddy ou Jason. Il est joué par un jeune acteur, Anthony Perkins, dont la popularité du film va l’enfoncer dans les abysse du cinéma. Il pense rencontrer le sucées mais son rôle a tellement marquer les esprits qu’il reste LE Norman Bates de Psychose… Il essayera de remonter la pente en faisant trois suites dont une étant destinée a la télévision mais qui comme les autres ne marchera pas. Les effets spéciaux ont bien sur vieillie (Le plus « choquant » reste la scène de la mort de l’inspecteur Arbogast).
La seconde partie du film est un peu moins attrayante vu qu’il s’agit ici d’une enquête.
la sœur de Marion, Lilly décide de partir a la recherche de sa sœur alors disparu avec le « petit ami » de cette dernière.
Le suspens est a son comble dans les dernières minutes. Laissant le spectateur bouche bée et comme on dirait dans le langage familier, sur le cul !
Le plan final est sublimé par une image rapide et subliminal.
Quelques scènes peuvent être ennuyante comme les rencontres entre le shérif de la ville et Lilly et son ami.
Alfred Hitchcock restera un pilier du cinéma de suspens et signe avec Psychose l’une de ses plus belles créations.

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 /20

Psychose de Alfred Hitchcock, 1H49, 02/11/60 INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

[tweetmeme=Val0u76]

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :