Archive

Archive for the ‘Comédie’ Category

Jackass 3D


Depuis 1999, une bande d’abruti mettent leur vie en jeu pour le petit écran sur la chaine américaine MTV.
Les films Jackass sont des succession de sketch ou les cascadeur professionnel (!) se font mal ou font des blagues au gens dans des caméras caché.
Le premier et le deuxième était sympa. Le seul interêt principal du film est la 3D mais je ne peux juger sur ce procédé car j’ai eu la chance de ne pouvoir le voir qu’en 2D.
On rit, on a peur et on a envie de vomir.
On se demande quand même sur certains passage si tout était bien calculer.
On pourrait qualifier cette bande de débile mental, d’animaux. On est assis devant une grande cage ou ces « animaux » joue avec leur vie.
Heureusement que le film ne dure qu’une heure et quarts.
C’est bien a voir entre pote autour d’une bonne pizza (quoiqu’il est fort conseiller de ne pas manger devant le film) mais ça ira pas plus haut.
J’ai pas reconnu l’engouement que la bande de potes avait dans le premier film ou même dans la série télévisée.
Dommage.

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 /20

Jackass 3D de Jeff Treamaine, 1h16, 03/11/10

Merci a cinetrafic pour le dvd.

Catégories :Action, Comédie

The Green Hornet

The Green Hornet AFFICHE
Adapté d’une série américaine des années 60 qui n’a duré qu’une tout petite saison avec Bruce Lee dans un des rôles principaux, The Green Hornet raconte la vie de Britt Reid, jeune millionnaire qui après la mort de son père décide de devenir un super-héros en compagnie de son serviteur chinois, Kato.
Mais un méchant allemand ne l’entends pas de cette oreille.
Michel Gondry qui est plus habitué au films indépendant signe ici un film d’action a grand budget. Et le réalise avec brio.
Le duo déjà est très dynamique. Seth Rogen (En cloque : Mode d’emploi, SuperGrave, Zach et Miri tournent un porno…), l’un des petit protégé de Judd Appatow et Jay Chou (Pianiste de profession et acteur dans la super-production chinoise La Cité Interdite…) sont drôle, attachant et offre un très bon jeu.
Ensuite on retrouve Christoph Waltz (Le méchant allemand nazi dans Inglourious Basterds, c’est lui !) en méchant un poil désespérant mais hyper drôle (Et je suis bien content de ne pas avoir subit Nicolas « moumoute » Cage une fois de plus) et une Cameron Diaz des plus anecdotiques.
Le scénario est une sorte de mélange entre Batman, pour le coté « Je suis milliardaire et j’ai un pote avec qui je me bats » et Kick-Ass pour le coté « Je suis un raté qui fait rien de sa vie qui ne sait pas se battre. ».
Très plaisant ce genre de plus en plus visible au cinéma. Les héros sont souvent des gens « ordinaire » en ce moment. Pas besoin de super-pouvoir, il suffit juste d’avoir des couilles.
En cette année 2011 on aura Kick-Ass 2 (\o/) et dans un genre un peu plus indépendant Super avec Ellen « Juno, Inception » Page et Liv « Le Seigneur des anneaux » Tyler.

Les scènes d’actions s’enchaine a un rythme fou entre bastonnade et course-poursuite.
La mise en scène et très soigné. C’est du Michel Gondry en même temps. Certaines scènes sont très plaisante comme celle du montage a la « 24 » ou la bagarre dans le salon.
L’humour est omniprésente. La VF est très bonne. Les dialogues sont dans l’air du temps.
Les effets spéciaux sont soignée. Bon comme d’habitude la 3D sert a rien. Elle gène pas mais je sais pas si il y aura une vrai différence entre la 2D et la 3D… Si vous pouvez le voir en 2D, n’hésitez pas (En plus ça vous fera économisez de l’argent).
La BO est très bonne avec du White Stripes (Vous savez le « Po podopopopo » que vous faites comme cri de joie alors que vous avez aucune idée de l’origine, bah c’est eux.) ça ne peut être que bien.
Mis a part certains personnage qui ne servent a rien (Poke Cameron Diaz), The Green Hornet est un très bon divertissement. Et je serais pas déçu de voir une suite.

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 /20

The Green Hornet de Michel Gondry , 1H57, 12/01/11

Toy Story 3

Toy Story 3

Un peu moins de 10 ans après le deuxième volet de cette trilogie, les héros de Toy Story revienne dans une nouvelle aventure.
Andy a bien grandi, il a troqué son Buzz L’éclair contre un portable et son Woody contre un ordinateur portable.
On le retrouve donc 10 après. Il a 17 ans et part pour l’université. Il doit laisser sa place a sa sœur et par conséquent faire le ménage. Il range les jouets pour qu’il parte au grenier mais malheureusement il vont partir dans une garderie. Seul Woody veut retourné auprès de son ami.
Un speech sur l’enfance. Le passage de l’adolescence à l’age adulte.
Pixar aborde encore la chose avec une grande élégance. Des graphisme somptueux et une histoire touchante.
Mais pas que…

Toy Story 3

Des hommages fusent dans tout les sens, Barbie et Ken pour les nostalgiques, Les célèbres adresse utilisé dans des films d’horreur tels que Freddy ou Shinning
Même une peluche Totoro du célèbre film éponyme Mon voisin Totoro des studios Ghibli mais distribué par Disney dans le monde.
L’arrivée dans la trilogie d’un grand méchant qui mettra les personnages en danger, créant un vrai suspens et une scène désormais culte !
Les musiques sont plutôt fade et absente ce qui est dommage mais et compensé par un doublage de qualité (Que ce soit VF ou VO la quasi-totalité des doubleurs des deux premiers films sont présent…).
L’humour est omniprésente mais les dix dernières minutes sont déchirantes.
Pixar a encore de jolies jours devant lui en nous prouvant qu’il est capable de faire des suites égal ou mieux que ses prédécesseurs et arrive a nous faire pleurer avec des images crée par ordinateur.

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 /20

Toy Story 3 de Lee Unkrich, 1H40, 14/07/10

[tweetmeme=Val0u76]

Date Limite

Date Limite

L’année dernière la soit-disant « meilleure comédie de l’année » , Very Bad Trip à récolté pas moins de 467 323 663 Dollars a travers le monde. Un très bon score qui donnera une suite en 2011. Entre deux on nous propose ce Date Limite. Alors la date de péremption est-elle dépassé ?

Déjà autant le dire tout de suite, la vraie star du film réside en Zack Galifianakis. Le jeu de Robert Dawney Jr étant hyper limité et souvent redondant, celui de Galifianakis offre toute une palette de jeu étonnante.
Dawney Jr n’est la que pour être le malheureux souffre-douleur de son nouveau chauffeur qui l’embarque dans un Road Trip pas si décalé et passionnant que ne l’était Very Bad Trip.
Là ou les scénaristes enchainait les situations cocasse et hilarante. Ici on se fait globalement chier. En tout j’ai trouver entre 5 et 6 scènes drôles. Très faible pour un film de plus d’une heure et demi !
L’humour est pas assez omniprésente comme cette scène d’introduction complètement incompréhensible réutilisé dans la fin qui n’aura marqué personne mais qui aura le moins d’être souligné.
Le personnages le plus drôle reste quand même le chien. Le dresseur devait être vraiment très fort.
L’émotion quand a elle n’est pas assez palpable. On ne ressent pas grand chose.

Date Limite 1

Les scènes un tant sois peu émouvante tire en longueurs sont soit trop sérieuse, soit trop déprimante.
Quelques scènes relève la saveur du film surtout sur la fin en réveillant un peut le manque d’action et d’humour du film.
La scène de l’ « inhalation » de joint avec en fond avec la musique de Pink Floyd peut néanmoins compter parmi les scènes cultes des dernières comédies américaines.
La Bande Original est très bonne avec quelques morceaux plutôt cool. L’image quand a elle est moins belle et moins bien filmer que celle de Very Bad Trip.
Au final on reconnaitra une basse de régime de la part de Todd Phillips. Un manque de rythme et un dosage humour/émotion inégal. Un film donc « pont » entre Very Bad Trip 1 et 2 qui, ont l’espère, sera plus drôle ue le premier.

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 /20

Date Limite de Todd Phillips , 1H35, 10/11/10

[tweetmeme=Val0u76]

Kaboom

Kaboom

Trois ans après « Smiley Face », le réalisateur qui as révélé l’une des super-star du moment du nom de Joseph Gordon Lewitt avec son « Mysterious Skins » revient sur les grands écrans pour notre plus grand plaisir.
Un retour plutôt discret surtout en France vu qu’il n’est diffusé que dans une 50aine de salles en France.
C’est bien fun. Araki nous offre encore une fois une bonne bouffée d’air frais dans ce cinéma comblée de remake plus inutile les uns que les autres ou alors une quelconque comédie pour ados avec une multitude de filles a poils dans une université américaine avec au final aucun scénario potable.
Ici c’est tout le contraire. Smith vient d’arriver a l’université. Depuis quelque nuit il fait des rêves étranges. Il les partage avec son amie lesbienne Stella et fait la connaissance un soir de la jolie London après avoir ingurgité des Space Cake.
Commence alors une enquête mystérieuse sur fonds de secte.
Comme dans la plupart des Araki, le film vous fera sortir un grand « What The Fuck » ou plus communément en France « Mais c’est quoi ce film ? ».
Le film déclenche chez le spectateur de l’euphorie. On parle ouvertement du sexe avec des répliques culte et souvent cru.

Kaboom 1

 

On est donc embarquée dans un mélange délicieusement pop. Digne des meilleur productions des 90’s avec cette liberté des années 2000 qu’ont les gens de parler aussi facilement de leur relations sexuelles.
Les acteurs sont tous frais et drôles. Chaque personnages a son propre caractère qui fait qu’on s’attache très facilement.
Le plus dommage réside au fait que ce soit très fun mais qu’on en demande parfois beaucoup trop. On pourra parfois être déçu du résultat. Mais ça ne cause aucun soucis pour le déroulement du récit avec un final qui vous étonnera surement tous.
Au final on ressort d’un grand foutoir Arakien qui sent bon les « vieux » drama teen movie.
Avec en prime dix minutes lynchienne complètement folle.
On en redemande, on en veut encore ! A voir de préférence en salles et en VO. C’est toujours très sympa de voir la réaction des gens devant certaines scène.

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 /20

Kaboom de Gregg Araki, 01h26, 06/10/10

[tweetmeme=val0u76]

Catégories :Comédie, Fantastique, Horreur, Thriller Étiquettes : , , , ,

Coraline

Coraline

Un peu plus de 15 ans après le sucées de « L Étrange Noël de Monsieur Jack » et de James et La grosse pèche », Henry Selick revient sans son fidèle compagnon, Tim Burton pour encore une fois prouver que le Stop-motion (images par images » existe encore en animation.
Il le prouve bien encore une fois avec ce film fantastico-horrifique adaptée d’un livre pour enfants.
Une aventure en solo donc même si l’ombre de Burton plane toujours sur cet univers si particulier.
Ici une petite fille emménage dans une maison qui recèles de beaucoup de secrets et d’inquiétant voisin.
Beaucoup d’humour et d’émotion dans ce magnifique petit film qui a tout d’un grand chef-d’œuvre.
Un film pour enfant, certes mais qui a été comblé par la censure avec un méchant déconseillé aux moins de 10 ans…

Coraline 1

Une censure justifié car moi qui suit un peu plus vieux il m’est arrivé de sursauter par deux fois. Alors que devant un film d’horreur comme Paranormal Activity je n’avais eu aucun sursaut…C’est étrange !
Le film est très prenant, les personnages sont plus au moins attachant et chacun a sa personnalité !
Beaucoup de référence (Alice au pays des merveilles, l’univers sombre des film de Burton…) mais aussi des choses original car il me semble qu’un film pour enfant aussi poussé vers l’horreur ça n’avait jamais existé !
Une fin traumatisante. Limite on pourrait en faire des cauchemars…
Côté casting c’est Dakota Fanning qui double la voix de la jeune Coraline elle qui avait fait ses débuts dans le film de science-fiction de Steven Spielbreg « La guerre des mondes » et qui est parti sur d’autre horizons avec le biopic « The Runaways » sorti récemment !
On a aussi Teri « desperate » Hatcher qui remplis très bien son contrat.
Pas la peine de vous dire que l’animation est minutieuse et parfaite, que la musique est magnifique. Tout ça vous le savez sans doute déjà !

Au final Coraline est un très jolie film d’animation mais qui est aussi très effrayant donc je ne le conseille pas aux plus jeunes. Les autres éclatez vous et passez un bon moment !

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 /20

Coraline de Henry Selick – 1h40 – 10/06/09

[tweetmeme source= »Val0u76″]

Le Chasseur de Primes

Le chasseur de prime

Avec un pitch confortable, un « chasseur de primes » doit capturer et emmener son ex-femme en prison et une bande-annonce plutôt drôle. On pouvait s’attendre a une bonne comédie bien sympathique avec Jennifer Aniston qui enchaine les comédies sans véritable prétention (On se souvient tous (ou pas) du très moyen Ce que veulent les hommes) et Gerard Butler qui quitte de plus en plus les films d’action pour faire du romantique gentil (L’abominable vérité avec Katherine Heigl était quand même une bonne surprise…).
Et bien non rien de tout cela. Pour dire j’ai autant rigolé que devant un épisode de la saison 4 de la série How I Met Your Mother (qui est très mauvaise vous vous en douter bien)…
Puis j’ai vu l’affiche en détails et j’ai tout compris. « Par le réalisateur de Hitch » ça veut tout dire…

Le Chasseur de primes 2

<p style="text-align: center;"

%d blogueurs aiment cette page :