Archive

Posts Tagged ‘Harry Potter’

Numéro Quatre

Numero Quatre

Avec les producteurs de série comme Smallville on pouvait avoir peur. Tout était la pour faire un bon gentil navet. Un beau gosse, une bonasse timide qui as un canon , un garçon timide, un méchant moche et des extra-terrestre tout droit sortis d’un épisode de Charmed. Pourtant je me suis souvenus des deux précédent films de D.J Caruso (Paranoiak et L’œil du mal) qui m’avait beaucoup plus malgré leur scénario hasardeux. Adapté d’un roman (pour ne pas changer), Numéro Quatre suit les aventure de Numéro Quatre (justement), un des rescapés d’une planète lointaine. Un ET, quoi. C’est trois précédents potes se sont fait zigouiller donc le petit bonhomme (sacrément bien foutu…) a des petits tatouages sympa qui lui pousse sur la jambe. Lui et son tuteur qui a un regard d’écureuil doivent déménager. Au revoir, plage et sable fin. Bonjour Paradise ville tristounette ou il pleut tout le temps. Mais bonjour jeune fille a l’appareil photo.

Le reste est un amas de clichées. Il s’éprend de la jeune belle et rebelle, fais amis-amis avec le petit maltraité du lycée. Mais plus le film avance et plus on se laisse happer par l’ambiance bonne enfant avec cette dose de mystère propre a Caruso. Numéro Quatre c’est comme si Twilight (avec moins de niaiserie) avait rencontré l’un des meilleur épisode de Smallville. Les acteurs sont dynamique. On l’air de s’éclater et ouvrira peut-être des portes aux acteurs. La sublime Dianna Agron (qui joue déjà a la perfection dans Glee ) ne vire pas dans son rôle de pimbêche. Alex Pettyfer offre un jeu plutôt convenable et nous fait oublier que c’est le beau gosse de service (sauf peut-être au début. Il se balade a poil pendant dix bonnes minutes).
Les autres sont vites oubliables.
Les effets spéciaux sont très sympa, notamment pour la scène finale. Par contre le gros défaut reste le maquillage des méchant, pas beau. Ça fait très téléfilms, plus démon que extra-terrestre.
La musique et la mise en scène est agréable. Au final, Numéro Quatre est un très bon divertissement. Pas inoubliable. Mais qui, si le sucées est au rendez-vous. Pourrez ouvrir les portes d’une nouvelle saga pour adolescent vu que les deux grands titres (Harry Potter et Twilight) se terminent dans les années à venir. Affaire a suivre.

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 /20

Numéro Quatre de D.J Caruso, 1H49, 06/04/11

Publicités

127 Heures

127 Heures

Deux ans après le sucées du multi-oscarisée, Slumdog Millionaire, le réalisateur de Trainspotting revient avec une histoire vraie.
Celle de Aron Raltson qui en 2003 durant un trek dans les gorges de l’Utah tombe dans un trou et se coince le bras droit contre un rocher.
Durant une heure et demie nous voila propulsé et coincé avec Aron.
Un trip claustrophobique qui réussi a nous tenir en haleine grâce, en particulier, au jeu de son acteur principal, James Franco (Harry dans la trilogie Spider-Man).
Les seconds rôles sont très discret avec en premier plan, la plus française des actrices du cinéma américain actuel, Clémence Poésie (Fleur Delacour dans la saga Harry Potter) qui s’en sort plutôt bien durant les scènes de FlashBack.

C’est un premier coup d’essai de scénario pour Boyle mais c’est aussi le gros point faible du film.
Tiré d’une histoire vraie, les scènes sont très réaliste mais le fil conducteur est très mal équilibré. Un dosage scène hallucinatoire/ scène de souvenirs pas très bien indiqué. On s’y perd un peu.
Le problème de Boyle c’est qu’on sort de ces films et on les oublie rapidement. Je peux pas vraiment jugé moi qui n’ai vu jusqu’alors que 28 jours plus tard et Slumdog Millionaire mais c’est ce que j’ai ressenti. Un sentiment de vide. Je pense l’avoir oublié dans une semaine…
C’est dommage car le sujet est fort. Et l’avant dernière scène pourrait en choquer plus d’un par son réalisme et la force du jeu d’acteur de Franco (Oui je me répète mais c’est vraiment ce qui marque le plus dans le film.)
Boyle filme la nature avec une très bonne énergie qui fait que l’on ne s’ennuie pas si souvent que ça.
Certes il y a des moments de faiblesse mais la bande original (sauf pour le titre de Ca plane pour moi de Plastique Bertrand…) est très originale ( C’est le mot !) et super éclectique dans le genre.
Je reproche aussi au film cette fameuse connexion dans la nature qu’on avait que trop vu/perçue dans Into The Wild de Penn. Il y a même une musique qui reprend un des thèmes du film. Dommage.
Donc je vous conseille d’aller voir le film si vous n’êtes pas une petite nature. De le voir un après-midi. Et pour le grandiose jeu d’acteur de James Franco !

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 /20

127 Heures de Danny Boyle, 1H34, 23/002/11

Harry Potter et les reliques de la mort – Première Partie

Harry Potter 7.1

Un peu moins de dix ans après Harry Potter à l’école des sorciers. Le petit orphelins aux lunettes rondes revient pour une ultime aventure. Cette année point de Poudlard, le film est un véritable road Trip a travers une Angleterre profonde et mystérieuse.
On aurait pu s’inquiéter vu la catastrophe qu’étaient les deux précédents volets du même réalisateur, David Yates, qui prouve que même si il ne sait pas du tout filmer marque ici l’un des meilleurs chapitre de la saga Potterienne.
Le record était obtenu par Alfonso Cuaron avec Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban qui avait changer la donne et donner une certaine maturité a l’univers crée par J.K Rowling.
Même si il est déca du chef-d’œuvre de Cuaron, Yates réussi a allier émotion et action avec un certain talent.
Bon il y a toujours les grands défaut comme par exemple l’ennui. Certaines scènes sont d’un chiant !
Les plans de caméra sont très confus (La scène de la poursuite dans la forêt) et donne plus envie de vomir qu’un film comme Cloverfield.
Je tiens a le dire tout de suite je n’ai pas lu le livre pour la simple et bonne raison que je m’ennuie facilement en sachant tout ce qu’il va se passer dans l’adaptation. Une amie m’a confirmé que le film était très fidèle au bouquin donc Yates c’est rattrapé par rapport a la grosse faute qu’il avait commis dans Harry Potter et le Prince de Sang-mélée

Harry Potter 7.1

Si vous avez des enfants, oublier tout de suite l’idée de les accompagner voir le film. Aucun avertissement de la part de la censure mais c’est moi qui vous le donne. Soit ils vont bien flipper (J’ai plus sursauté que devant Paranormal Activity (Oui j’aime enfoncer ce film quand je le peux ! Et alors ?)) soit il vont se faire chier grave car le film est très très lent. Même pas de contemplatif dans les paysages vu que plus de la moitié du temps c’est du FX. Je ne vous conseille donc pas de claquer 13€ dans de l’IMAX. C’est ici totalement inutile.
Donc en tout il y a le début et la fin qui est bien. Au milieux c’est très vide. Cette partie est sauver par l’adaptation magistrale d’une Emma Watson très présent à l’écran qui en plus d’être très jolie joue divinement bien. Daniel Radcliffe et Ruppert Grint ne sont pas en reste. Ils ont tous grandi dans leur jeu et j’espère sincèrement qu’ils auront le droit a un jolie après- Harry Potter. Beaucoup de gens se sont casser la figure. Tellement qu’il me semble qu’il n y a que Harrison Ford qui a réussi a s’en sortir (en même temps après deux grandes sagas a sucées il a pas du avoir beaucoup de mal.)
Ça fait aussi du bien de voir des apparitions d’ancien personnages comme Ombrage, Dobby ou même Fleur Delacour. Mais auss des nouveaux qui ne servent a rien : Le ministre, Charlie…
Les scènes marquante se succèdent parmi les scène vite oubliable. La scène du ministère donne la place a des acteur so british qui auront au moins la peine de briller dans une scène culte de la saga.
Il y a quand même un réel manque d’action mais il y a quelque trouvaille par-ci par- là comme la scène de l’histoire des trois frères qui aurait été quand même un peu plus poétique en 2D. Ici j’ai l’impression de faire face a une production réussi des étudiant de l’ ESMA.
La musique est très soignée, normal c’est Alexandre Desplat qui a signé les jolies BO de L’ Étrange histoire de Benjamin Button ou de l’ennemi principal de la saga Potter, Twillight : chapitre 2 : Hésitation.
Au final on se retrouve avec un très bon film qui donne encore plus envie de voir la suite qui sortira Juillet prochain !

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 /20

Harry Potter et les reliques de la mort – Première partie de David Yates , 2H25 , 24/11/10

[tweetmeme=Val0u76]

%d blogueurs aiment cette page :